Rechercher sur l'ensemble du site

Service
d'Aide à
l'accès à
la lecture et à
l'enseignement
sur Madagascar

Parrainages > Charte de parrainage

 

ARTICLE 1 : OBJET
Cette charte doit être signée par la famille de l’enfant bénéficiaire du parrainage et par un représentant légal de SAALEM. Elle décrit les conditions d’attribution et de maintien de l’aide aux enfants.
 
ARTICLE 2 : VERSEMENT DE L’AIDE
Aucun flux financier ne transite par la famille de l’enfant.
Les effets nécessaires à la scolarité de l’enfant (uniforme obligatoire, cartable, livres, cahiers, etc.) sont distribués à l’enfant par un représentant de SAALEM sur place.
Les frais de scolarité sont versés mensuellement à l’école, et font l’objet d’un reçu officiel signé par le directeur.
 
ARTICLE 3 : PROGRESSION SCOLAIRE
La famille de l’enfant s’engage à fournir chaque trimestre à l’Association SAALEM le bulletin scolaire de l’enfant pour vérifier sa progression. Ces bulletins devront être signés du responsable pédagogique de l’école et des responsables légaux de l’enfant.
L’Association procèdera régulièrement aux vérifications auprès de l’école pour s’assurer de la qualité du travail de l’enfant.
 
ARTICLE 4 : RENOUVELLEMENT ANNUEL DE L’AIDE
La moyenne annuelle pour pouvoir prétendre à la poursuite automatique de l’aide l’année suivante devra être supérieure ou égale à 12/20.
A la fin de chaque trimestre, si les résultats sont inférieurs à 12/20, un responsable local de SAALEM rencontre la famille pour voir et comprendre ce qu’il se passe, et remotiver l’enfant.
  • Si la moyenne annuelle est comprise entre 10/20 et 12/20, le parrain est consulté pour savoir s’il accepte de renouveler pour une année supplémentaire son parrainage et donner ainsi une seconde chance à l’enfant.
    En cas de désaccord du parrain, l’aide sera transférée à un autre enfant.
     
  • En cas d’accord du parrain, l’aide est poursuivie une année supplémentaire, mais l’élève devra obligatoirement obtenir une moyenne annuelle supérieure à 12/20. Dans le cas contraire, l’aide s’arrêtera définitivement et sera transférée à un autre enfant.
     
  • Si la moyenne annuelle est inférieure à 10/20, le parrainage s’arrête pour l’enfant dont le travail a été insuffisant et est transféré à un autre enfant.
ARTICLE 5 : ASSIDUITÉ
Les parents s’engagent à veiller à l’assiduité de l’enfant du début à la fin de l’année scolaire.
Un récapitulatif de présence sera demandé à l’école chaque mois.
En cas d’absences injustifiées, le responsable local de SAALEM se rend dans la famille pour obtenir des explications, qu’il transmet au Conseil d’Administration de SAALEM. En accord avec le parrain de l’enfant, une décision sera prise au cas par cas sur la poursuite ou l’arrêt du parrainage.
 
ARTICLE 6 : CONTRÔLES
L’Association SAALEM pourra à tout moment diligenter des contrôles auprès des établissements scolaires afin de vérifier l’authenticité des documents fournis par les familles des enfants parrainés.